Affaire Pavillon Présidentiel : Mamadou Touré appelle soro Guillaume à grandir un peu

A l’occasion de la conférence de presse animée le mardi 11 juin au Golf hôtel par le RHDP, le Ministre Mamadou Touré a interpellé le Président du Comité politique Soro Guillaume relativement à sa récentes sortie sur l’accès au pavillon présidentiel. Ces déclarations sont aux dires du Ministre des enfantillages.
0
323

A l’occasion de la conférence de presse animée le mardi 11 juin au Golf hôtel par le RHDP, le Ministre Mamadou Touré a interpellé le Président du Comité politique Soro Guillaume relativement à sa récentes sortie sur l’accès au pavillon présidentiel. Ces déclarations sont aux dires du Ministre des enfantillages.

Soro Guillaume émerveillé par la déférence dont il a été l’objet au cours de son séjour en République Démocratique du Congo pour les obsèques d’Etienne Tshisekedi s’était longuement exprimé sur le fétichisme qui entoure le pavillon présidentiel en Côte d’Ivoire.

Le salon présidentiel, un lieu fétichisé réservé aux privilégiés

Soro Guillaume s’est réjoui d’avoir été accueilli dans le salon d’honneur présidentiel ou il a pu saluer le vice-président de l’Ouganda. Ce privilège d’être accueilli dans le salon d’honneur présidentiel lui est pourtant refusé en Côte d’Ivoire « avant moi, c’est le Vice-Président de l’Ouganda qu’il accueillait et que j’ai pu saluer dans le salon d’honneur Présidentiel. Ce à quoi je n’ai pas aujourd’hui droit dans mon propre pays la Côte d’Ivoire. Où sous le régime actuel, le salon d’honneur présidentiel est devenu quasiment un lieu fétichisé, un Saint-Graal auquel n’ont accès que certains privilégiés triés sur le volet de l’exception rare. Quand tu n’es pas RHDP, ne t’y aventure pas. Pauvre de nous!… Premier Ministre d’Ado, on me fit bien dès les débuts savoir qu’il ne fallait pas se tromper de direction à l’Aéroport d’Abidjan. Je dus ravaler ma honte quelquefois pour recevoir certains de mes hôtes de marque au salon ministériel, alors que dans leur pays ils me recevaient avec faste et grandeur. » Peut-on lire sur sa page officielle.

Mamadou Touré a tenu à signifier qu’« Aucun premier ministre sous le président Alassane Ouattara n’a accès au salon présidentiel. Dans un pays, il y a des règles, un ordre protocolaire ».  C’est un privilège réservé au Président de la République et au Vice-président.

Les situations d’exception ne peuvent être érigées comme règles

Comme il en a souvent coutume, Soro Guillaume a rappelé qu’au temps de Laurent Gbagbo, l n’en était pas ainsi. « Autrefois, ce fut de ce point de vue, bien meilleur. Du moins, du temps où Gbagbo était Président. Oui, j’en atteste : à cette époque le Premier Ministre que j’étais pouvait solliciter avec succès le Salon Présidentiel. Loin de moi l’idée de vouloir dédouaner Gbagbo de tout, mais la vérité est implacable. Gbagbo ne considérait pas le salon Présidentiel comme les Illuminati considèrent le Graal. Il le considérait comme un édifice au service de l’image de marque de la Côte d’Ivoire ».

Y répondant, Mamadou Touré a rappelé que les situations d’exception ne sauraient être érigées comme règle. « Dans le désordre, il y avait des choses qui étaient possibles. Maintenant nous sommes dans la normalité ». Pour lui ces plaintes s’assimilent à des enfantillages plus qu’à autre chose. « Ces plaintes s’assimilent plus à des enfantillages. On va lui demander de grandir un peu. » Fidèlement transmis au Président du Comité Politique.

 

Elisabeth YABA

Leave a reply