Coronavirus : liste des pays les plus touchés par la pandémie en Afrique

1
109

Epargnée dans les débuts de la propagation de pandémie de coronavirus, l’Afrique à l’instar des pays de l’hexagone doit à son tour faire face à la pandémie.

Tcheladay vous propose de découvrir les pays les plus touchés en Afrique par le Covid 19 et les mesures prises juguler le fléau.

L’Egypte pays le plus touché en Afrique par la pandémie entre déni et répression

Alors que le pays dénombre 126 cas dont 2 morts, l’Egypte est accusée de dissimuler l’ampleur de la pandémie sur son sol en maquillant les statistiques. Une crise de confiance s’est installée entre le gouvernement et les populations.

Toutefois, le gouvernement a décidé de la fermeture temporaire des aéroports du 19 au 31 mars 2020. « Les vols seront suspendus à partir de jeudi 19 mars et jusqu’au 31 mars (…) Il s’agit de réduire le nombre d’interactions immédiates avec des touristes arrivant ou quittant l’Egypte » a déclaré le Premier Ministre égyptien Mostafa Madbouli.

L’Afrique du Sud sévèrement touché par la pandémie renforce ses contrôles aux frontières

En Afrique du sud, on dénombre 51 cas. Le pays a suspendu toute liaisons aériennes avec les pays à risque notamment l’Italie, l’Iran, la Corée du Sud, l’Espagne, l’Allemagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Chine.

Les contrôles ont en outre été renforcés aux frontières pour freiner l’épidémie.

Lire aussi : France, des élections sur fond de coronavirus

En Algérie le covid 19 menace la survie du « Hirak » joue sa survie

48 cas ont été diagnostiqués en Algérie avec 3 décès. L’irruption de la pandémie en dans le pays en pleine révolution pose la problématique de la survie du « Hirak » mouvement de protestation. Sur la question, les avis sont partagés. Car une suspension de la marche donnerait du répit au gouvernement qui pourrait profiter de la suspension pour interdire l’occupation dans l’espace public et dans l’espace nation.

En attendant, le pays suspend à compter de ce 17 mars toute liaison avec la France.

Les établissements scolaires sont fermés et les travaux parlementaires suspendus.

Le Maroc quatrième pays le plus touché par la pandémie en Afrique prend des mesures de confinement

Le Maroc qui enregistre sur son sol 37 cas dont un décès a pris des mesures strictes de confinement telle s que la fermeture des mosquées.

Tous les vols internationaux ont été suspendus. Les événements culturels sportifs et touristiques ont été annulés. Les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits dans tout le pays.

Comme en France, les lieux publics notamment les cafés, hammams et salles de cinéma sont fermés. Des camps d’isolements ont été créés dans les villes.

Le Sénégal pays le plus affecté par le coronavirus  en Afrique de l’Ouest opte pour la fermeture des écoles

Le Sénégal, compte 24 cas confirmés et zéro décès. Le gouvernement opte pour l’interdiction de toutes les manifestations publiques pendant 30 jours. Les cours sont suspendus dans les écoles et universités.

Les contrôles sanitaires ont été renforcés aux frontières du pays ainsi que la suspension temporaires des escales des bateaux de croisières au large des côtes sénégalaises.

En outre les festivités de l’indépendance prévues le 4 avril prochain sont annulées.

Burkina Faso le coronavirus est devenu une question de sécurité sanitaire

Au Burkina Faso, le nombre de cas est désormais de 20. Aucun décès n’est à déplorer. Le gouvernement a annoncé le samedi 14 mars 2020, la fermeture de tous les établissements (scolaires, primaires, post primaires, secondaires, supérieurs, universitaires et professionnels) du 16 au 31 mars 2020. Les cours ne reprendront que le 1er avril 2020.

Les rassemblements sont interdits dans tout le pays.

En Côte d’Ivoire cinq malades ont été diagnostiqués

La Côte d’Ivoire compte cinq malades sur son territoire. Aux dires des autorités ivoiriennes les patients sont stables. Le gouvernement qui jusque là n’avait pas pris de mesures sévères  renforcé a opté pour la fermeture des écoles pour une période de 30 jours, la mise en quarantaine des cas suspects et des contacts des malades dans les centres réquisitionnées par l’Etat et la suspension pour 30 jours.

Elisabeth Yaba

1 comment

Leave a reply