Journée mondiale de la liberté de la presse au Sénégal, l’Unesco lance l’opération « défends le journalisme »

La célébration de la journée internationale de la liberté de la presse au Sénégal a eu lieu au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti). « Médias pour la démocratie : le journalisme et les élections en période de désinformation » est le thème de cette édition 2019. L’Unesco a lancé à cette occasion l’opération « défends le journalisme »
0
327

La célébration de la journée internationale de la liberté de la presse au Sénégal a eu lieu au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (Cesti). « Médias pour la démocratie : le journalisme et les élections en période de désinformation » est le thème de cette édition 2019. L’Unesco a lancé à cette occasion l’opération « défends le   journalisme » 

 

« Défendons le journalisme pour sa capacité à débusquer la désinformation… Défendons le journalisme pour notre droit à l’information vérifiée et crédible. Défendons le journalisme pour préserver la diversité des opinions… défendons le journalisme pour sa contribution à la démocratie » tels sont les propos du Dr Dimitri Sanga représentant régional de l’Unesco pour l’Afrique de l’ouest à la cérémonie de

Les élections représentent un moment crucial dans toutes les sociétés démocratiques entraidant les débats contradictoires. Cependant elle est souvent menacée par la désinformation.  Ce phénomène en vogue à cause des avancées technologiques notamment les reseaux sociaux.

Il est donc important que les états renforcent les conditions pour la préservation et l’exercice dans un environnement sur, d’un journalisme pluraliste et libre. Il faut donc bannir les menaces à l’endroit des journalistes, éviter de les décrédibiliser, ou encore les atteintes à l’intégrité physique et la surveillance excessive selon l’unesco.

Selon Bamba Kassê représentant des journalistes, dans cet environnement plus ou moins sans problème ou exerce les journalistes sénégalais, il faut tenir compte de la « La montée du discours de haine contre les medias qui engendre une recrudescence d’acte de violences et de harcèlement contre les journalistes ». Quant au Ministre de la  culture et la communication Abdoulaye Diop il a précisé que  «  Malgré les dérives répétées que nous constatons et regrettons dans certains medias  aucun journalistes na jamais perdu la vie dans l’exercice de sa mission  d’informer au Sénégal  et dans les mêmes conditions depuis très longtemps  aucun journaliste n’a jamais été incarcéré dans notre pays pour avoir failli dans son travail »

La journée internationale de la liberté de la presse est une occasion de célébrer l’engament de tous les hommes et femmes de medias qui ont choisi pour vocation d’informer leurs compatriotes.

Raissa Yao

Leave a reply