La Konrad Adenauer forme les journalistes à la crédibilité

La Konrad Adenauer Stiftung (KAS), organise depuis le 31 Août à Abidjan, une formation pour les Journalistes et étudiants en journalisme. « La crédibilité du métier de journaliste» en est le thème. Le but de cette formation est de donner aux participants les outils nécessaires pour se démarquer dans ce métier, mais aussi de vivre de leur travail
2
149
LKonrad Adenauer forme les journalistes à la credibilité

La Konrad Adenauer Stiftung (KAS), organise depuis le 31 Août à Abidjan, une formation pour les Journalistes et étudiants en journalisme. « La crédibilité  du métier de journaliste» en est le thème. Le but de cette formation est de donner aux participants les outils nécessaires pour se démarquer dans ce métier, mais aussi de vivre de leur travail.

«Il s’agit de montrer aux participants comment s’en sortir dans ce métier  qui n’est pas bien payé sans toutefois être corrompu. Cela passe par un changement des mentalités. Mais également l’acquisition d’outils nécessaires pour l’exercice de ce métier » a mentionné Victoir Emmanuel, chargé des programmes à Konrad Adenauer Stiftung Plusieurs thématiques vont meubler les cinq jours de formation. Il s’agit entre autre du « Positionnement du journaliste dans la société, notamment en démocratie » et « Comment les fakes news  peuvent-elles  donner un nouveau souffle au journalisme ».

Konrad Adenauer encourage les journalistes ivoiriens à la crédibilité

Pour les participants, cette formation tombe à point nommé. « C’est une expérience un peu particulière, vraiment riche. Nous avons la chance d’avoir des formateurs de qualité  qui nous enseignent sur le métier du journaliste en lui-même. Personnellement, je ne regrette pas d’être là, c’est une opportunité et j’en suis fière. Et je ressors très édifiée, avec les outils pour être un journaliste crédible. » a témoigné Josette Beugré , étudiante.

A lire aussi :IBK démissionne au Mali , Ado investi pour un autre mandat

Opinion partagé par Moctar Cissé, journaliste, freelance. « La qualité des intervenants nous permet de nous découvrir, de voir nos limites et surtout apprendre de nouvelles choses. Au delà , ce qui m’impressionne c’est de voir ce réseau qu’on se crée entre amis et de découvrir des qualités chez l’autre que l’on n’a pas soit même » .C’est plus trente participants dont neuf étudiants en journalisme qui ont bénéficié de la formation  financé par la  fondation Allemande Konrad Adenauer .

Charles Zahe(stg)

 

 

2 comments

Leave a reply