L’ANRMP restitue l’audit de 40 marchés routiers d’une valeur de 606 milliards de FCFA

L’ANRMP, autorité nationale de régulation des marchés publics a restitué le 24 juillet l’audit technique de quarante (40) ouvrages publics réalisées de 2003 à 2017 sur tout le territoire ivoirien. L’audit a révélé des défaillances dans les études, l’exécution, le suivi et l’entretient des ouvrages
0
358

L’ANRMP, autorité  nationale de régulation des marchés publics a restitué le 24 juillet  l’audit technique de quarante (40)  ouvrages  publics réalisés de 2003 à  2017 sur tout le territoire ivoirien. L’audit a révélé des défaillances dans les études, l’exécution, le suivi et l’entretien des ouvrages

L’ANRMP a un pouvoir de contrôle sur les marchés exécutés. L’audit réalisé par l’autorité nationale de régulation des marchés publics (ANRMP) a montré des anomalies  au niveau de la conformité de la passation des marchés, de la conformité  des travaux vis à vis des marchés.

L’audit a porté sur deux grands ministères de l’Etat de Côte d’Ivoire. Il s’agit du ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier (MEER) dont TRENTE ET UN  (31) ouvrages réalisés, à 601 milliards soit 99,2%. Mais aussi le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Assainissement et de l’Urbanisme (MCLAU) sur neuf (9) ouvrages  estimés à 4.7 milliards; soit 0,8% des ouvrages concernés. L’audit est axé sur les ouvrages passés par marchés publics durant 15 ans. Sur ces ouvrages le montant des marchés passés par procédure concurrentielles est de 428,6 milliards soit 70,7% et le gré à gré est de 177, 5 milliards de FCFA  soit 29, 3%  des montants cumulés.

L’Anrmp annonce que 40% des marchés ne respectent pas la conformité des travaux vis-à-vis des normes en vigueur

« 35,5%  des ouvrages audités sont non conformes aux spécifications techniques des cahiers de charges. 63, 5% des ouvrages audites sont conformes aux spécifications techniques des cahiers de charges » a annoncé Olivier Kossonou, secrétaire général de l’Anrmp concernant  la conformité des travaux vis-à-vis des marchés.

L’ANRMP, révèle également que pour la conformité  des travaux vis-à-vis des normes en vigueur soit 60% des ouvrages audités sont conformes aux normes en vigueur contre 40%  des ouvrages audités non conformes.

Comme conséquences à ces défaillances, l’on observe les fissures multidirectionnelles et faïençage sur les chaussées; la mauvaise qualité de béton se traduisant par les faibles résistances  à la compression de béton. L’audit fait cas également de  traces d’humidités d’eau dues aux problèmes de plomberies dans les salles d’eau, épaufrures, arrachements et des enrobages de bitume. L’Anrmp note   que les travaux de 12 ouvrages soit 30% de l’échantillon ont passé le délai. Elle mentionne aussi un manque de document à 7,5% des marchés attribués ce qui a posé des problèmes sur le terrain.

Cet audit est le second réalisé par le régulateur, le premier portait sur le marché des stocks en souffrance de 1993 à 2012. C’était en 2015.

Raissa Yao

Leave a reply