Le Cidfor placera 150 stagiaires dans une multinationale

Le cidfor (centre ivoirien pour le développement de la formation professionnelle) pourra placer 150 stagiaires dans les différentes sociétés de la multinationale Olam. Le protocole d’accord et de convention s’est signé le 1er juillet entre Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Dr Brice Kouassi et les premiers responsables du groupe Olam à la tour A au plateau.
0
21
Le Cidfor placera 150 stagiaires dans une multinationale

Le cidfor (centre ivoirien pour le développement de la formation professionnelle) pourra placer 150 stagiaires dans les différentes sociétés de la multinationale Olam. Le protocole d’accord et de convention s’est signé le 1er juillet entre Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle Dr Brice Kouassi  et les  premiers responsables du groupe Olam à la tour A au plateau.

 « Cette convention de partenariat s’inscrit dans le cadre du programme immersion en entreprise des enseignants et inspecteurs des filières techniques et professionnelles, programme initié depuis 2020, avec le secteur privé » a rappelle Brigitte Agnissan  Directrice cidfor. Pour la première responsable du cidfor cette convention Contribuera certaine, au renforcement des capacités et au perfectionnement de ses enseignants, à travers les stages d’immersion  dont ils bénéficieront au sein de cette entreprise.

A lire aussi : formation professionnelle; le calendrier des examens 2020 connu

Alliman Yves-Roland, DRH de la multinationale pour sa part donné trois avantages essentiels de cette convention. D’abord permettre aux élèves d’effectuer l’application pratique des connaissances théoriques acquises lors de leur formation dans les établissements professionnelles et techniques. Cela se fera à travers un stage de 3 mois renouvelables offert aux trois meilleurs élèves des cycles CAP/BE/BT. Il concernera au total 150 stagiaires dans les filières industrielles. Cette convention permettra ensuite de constituer un vivier pour alimenter le tissu économique par la mise sur le marché de mains d’œuvre compétentes. Et enfin d’assurer une relève des employés dans leurs différentes sociétés par l’intégration des meilleures stagiaires dans leurs effectifs.

Le cidfor octroie des stages de perfectionnement à ses enseignants

Quant à Brice Kouassi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle , il a affirmé que cette convention cadre  avec les nouvelles orientations arrêtées pour la redynamisation de l’enseignement ivoirien .Il s’agit des sessions de recyclages destinées aux formateurs, des séminaires et conférences à la demande des établissements, des stages de trois mois, renouvelables avec des possibilités d’emploi pour les meilleures élèves et étudiants des cycles CAP/ BT/BTS. Le Dr Brice Kouassi a affirmé que « la solution pour relever le défi de l’emploi  des jeunes réside dans une étroite collaboration entre l’entreprise et le milieu de la formation, répondant parfaitement aux besoins et exigences du marché de l’emploi. Il est donc impératif pour le secrétariat d’instaurer, et de développer des relations soldes, gagnant-gagnant, de partenariat  avec le secteur privé productif. Il nous faut mutualiser nos efforts au service de l’emploi de la jeunesse ivoirienne. Et d’ajouter que son institution « s’engage à honorer le rôle qui est le sien » dans ce protocole. Notons que cette convention a une durée d’an renouvelable.

Deux signatures ont meublés cette rencontre. Le premier était un protocole d’accord-cadre entre Olam et le SE MENETFP, et le second une convention-cadre de partenariat entre Olman et  le cidfor.

Raissa Yao

Leave a reply