Mairie du Plateau : la courte victoire de Jacques Ehouo

Jacques Ehouo le député du Plateau l’a échappé belle. C’est de justesse qu’il a été élu ce samedi 23 mars 2019 comme Maire de la commune du Plateau, face à son compagnon de lutte Kouassi Parfait, Président de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). C’est d’une voix d’écart qu’il remporte ce face à face son ex bras droit.
0
59

Jacques Ehouo le député du Plateau l’a échappé belle. C’est de justesse qu’il a été élu ce samedi 23 mars 2019 comme Maire de la commune du Plateau, face à son compagnon de lutte Kouassi Parfait, Président de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). C’est d’une voix d’écart qu’il remporte ce face à face son ex bras droit.

Treize voix contre douze pour son adversaire Kouassi Parfait, tels sont les résultats qui ont porté l’Honorable Jacques Ehouo à la magistrature du Plateau. Une seule voix de différence qui lui permet d’accéder au fauteuil pour lequel il s’est tant battu depuis octobre 2018.

La victoire est courte mais elle n’en est pas moins belle pour Jacques Ehouo qui a dû affronter moult embûches avant d’être désigné maire de la commune du Plateau. Cette Election marque pour le nouveau Maire « la fin du processus électoral ». Ce dernier est d’ailleurs prêt à se mettre à la tâche : « Dès lundi, nous allons nous mettre au travail ! »

Mairie du Plateau Rebondissements et menaces de révocation

La Mairie du Plateau, centre des affaires de la capitale ivoirienne fut l’une des communes les plus disputées des élections municipales 2018. Opposé à Fabrice Sawegnon candidat officiel du RHDP, Jacques Ehouo remporte ces municipales après une âpre bataille contre son adversaire, sans pour autant pouvoir siéger à la tête de la commune. Soupçonné de détournement, blanchiment et faux et usage de faux, il assiste impuissant à la mise sous tutelle préfectorale du Plateau.

Il n’est donc pas peu fier de pouvoir enfin occuper le confortable siège de Maire du Plateau. « C’est un dénouement heureux, je remercie le chef de l’Etat Alassane Ouattara et toutes les personnes qui se sont impliquées dans ce dossier ». Toutefois, tient-il à rappeler « j’ai été candidat Pdci-Rda, j’ai été élu Pdci-Rda, je reste Pdci-Rda » assure-t-il. A l’entendre, Jacques Ehouo semblerait prévenir toute forme de suspicion et de supputations quant à sa fidélité à la famille politique dont il a porté les couleurs lors de ces élections municipales.

Toutefois, bien qu’étant le Maire élu de la commune du Plateau, il demeure sous la menace d’une révocation par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité. Ce ministère détiendrait selon une confidence faite par un proche du ministre Sidiki Diakité au magazine Jeune Afrique des éléments de preuves irréfutables qui attestent de sa culpabilité quant aux soupçons qui pèsent sur lui. « Le ministre Sidiki Diakité, a été clair. Il a dit qu’il révoquera Jacques Ehouo, une fois élu, car il disposerait d’éléments et preuves irréfutables de l’implication de Jacques Ehouo dans une affaire de détournements de deniers publics ».

Elisabeth Yaba

Leave a reply